Présentation du CANE CORSO

 

Caractéristiques générales

Le Chien de cour italien ou Cane corso, est un chien d'assez grand volume, solide et vigoureux tout en restant élégant. Son allure préférée, le trot, révèle ses muscles puissants. Le corps est un peu plus long que haut, solidement construit, sans être trapu. La queue est attachée plutôt haut, très grosse à sa racine. Elle est amputée à la quatrième vertèbre.
Sa tête est puissante, typiquement molossoïde. La truffe est noire et volumineuse avec de grandes narines bien ouvertes. Le museau est fort, carré, plat plus court que le crâne. Les yeux, de grandeur moyenne, sont le plus foncé possible selon la couleur de la robe. Le regard est vif et attentif.
Le poil est court, brillant et très serré avec une couche de sous-poil mince. La robe est noire, gris-plomb, gris- ardoise, gris clair, fauve clair, rouge-cerf, fauve foncé, bringé (raies sur fond fauve ou gris de différentes nuances). Ils ont au museau un masque noir ou gris, qui ne doit pas dépasser la ligne des yeux. On admet une petite tache blanche sur le poitrail, sur l'extrémité des membres et sur le chanfrein. Le mâle mesure de 64 à 68 cm pour un poids de 45 à 50 kg, la femelle de 60 à 64 cm pour un poids de 40 à 45 kg.

 

Historique

Le Cane corso est le descendant direct des molosses utilisés par les légions romaines. Son nom dériverait du latin « cohors » qui signifie « protecteur, gardien des fermes ». En italien il signifie chien de cour. Quoi qu'il en soit, il n'a rien à voir avec la Corse.
Combattants des arènes de la Rome Antique, ces molosses furent ensuite utilisés comme chasseurs d'ours puis gardiens de bovins.
Anciennement présent dans toute l'Italie, il s'est maintenu dans les Pouilles et les régions limitrophes de cette province de l'Italie méridionale. La race est proche de l'extinction dans la seconde moitié du XXe siècle. Quelques passionnés créent une association de promotion de la race dans les années soixante-dix. En 1979, la race est reconnue en Italie où l'on veille jalousement sur son devenir. En 1996 le standard de race est publié par la Fédération Cynologique Internationale.

 

Caractère et Education

Son calme et son équilibre sont légendaires. C'est un gardien, le Chien de cour italien doit donc être méfiant. C'est avant tout un chien dissuasif. Mais il est très attaché à ses maîtres et n'hésitera pas à intervenir en cas de danger. En famille il ne pose en général aucun problème. Même si le mâle est assez dominant, le Cane Corso accepte sa position hiérarchique au sein de la meute familiale. Il doit recevoir une éducation rigoureuse mais pas sévère. Un maître laxiste se laissera rapidement déborder. Gardien avant tout, il est aussi affectueux avec ses maîtres. Sportif, il apprécie de nombreuses disciplines : agility, obéissance, pistage sportif ou utilitaire. Il est, depuis juillet 2004, autorisé aux épreuves de mordant. Ces activités sont également l'occasion de partager des moments privilégiés avec son maître.
Le Cane Corso est couramment utilisé dans la recherche de personnes en décombres en Italie

 

Alimentation et Santé

L'alimentation industrielle met à la disposition des possesseurs de chiens des spécialités adaptées au poids, à la taille et à l'âge du chien. Elle propose également des aliments correspondant au niveau d'activité physique de chaque chien et à son état de santé.
Le vétérinaire peut conseiller de ne donner qu'un seul repas (le soir) ou deux (un léger le matin et un plus copieux le soir) et rien entre les repas. La ration du chien doit être distribuée aux mêmes heures et au même endroit en le faisant manger seul dans un lieu isolé et calme de la maison, après ses maîtres.
L'eau est très importante, elle doit toujours être disponible. En cas de consommation excessive il est conseillé de consulter son vétérinaire.
 
Santé : sa longévité atteint une douzaine d'années. Comme beaucoup de grands chiens, le Chien de cour italien est susceptible de souffrir de dysplasie de la hanche. Il convient de prendre des précautions pour éviter les problèmes de dilatation/ torsion d'estomac (pas d'effort avant et après le repas). Son poil ras ne nécessite pratiquement aucun entretien, un brossage de temps à autres.

 

Vivre en ville

Le Cane Corso est facile à vivre. La possession d'un jardin est bien évidemment souhaitable, même si certains Cane Corso s'adaptent à la vie citadine.
Il faut juste lui procurer l'exercice nécessaire à tous les chiens de cette taille et de ce tempérament. Il n'aime pas la solitude.